Solar Impulse : un avion solaire pour le transport de passagers ?

Solar Impulse : un avion solaire pour le transport de passagers ?

solar-impulse-flight

Ca y est ! L’avion solaire des Suisses Andre Borschberg et Bertrand Piccard vient de boucler son tour du monde. C’est pas moins de 40 000 km en 16 mois qui ont été parcourus par l’avion Solar Impulse 2, sans consommer une seule goute d’énergie fossile.

Le duo espère que ce tour du monde va concentrer l’attention mondiale sur la nécessité de faire un pas de plus vers l’énergie verte. En effet, selon l’institut Français de l’environnement, le transport aérien mondial de passagers émet davantage de gaz à effet de serre que l’ensemble des activités d’un pays comme la France. Il serait donc formidable de pouvoir transporter des passagers à bord d’un avion solaire et ainsi de pouvoir réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre, principal responsable du réchauffement climatique. D’ailleurs Bertrand Piccard est très optimiste au sujet du transport de passagers dans un avion solaire. Pour lui, dans 10 ans nous seront capables de transporter 50 passagers sur des vols courts à moyens courriers.

L’énergie solaire est propre une fois qu’elle est utilisée, mais la fabrication de panneaux solaires est couteuse en énergie. En effet, les panneaux solaires sont fabriqués à partir de silicium, qui n’est pas présent à l’état naturel. Et pour fabriquer ce matériau prometteur d’avenir propre, il faut de grosses quantités de quartz, de copeaux de bois, de coke de pétrole ainsi que de charbon bitumeux. En termes de rejet de monoxyde de carbone on parle de 5000 mètres cubes. De plus, la plupart des usines qui transforment la silice en silicium sont situées en Chine et fonctionnent au charbon…

Et notre avion propre dans tout ça ? Il possède 17 000 cellules photovoltaïques. Il faut approximativement 340kg de silicium pour produire autant de cellules. Imaginez donc la quantité de silicium nécessaire si cet avion devait transporter 50 passagers … Pas sûr donc que l’aviation solaire soit le futur du transport commercial et donc du tourisme, à moins que les scientifiques trouvent un moyen de produire des panneaux solaires sans avoir besoin de matières fossiles. Rendez-vous dans quelques années…

About the Author